La haine est la réponse la plus ordinaire qui vient à l’esprit et au cœur quand une tragédie nous frappe. Antoine Schuchter a perdu l’une de ses filles en 2013, assassinée. Ce pasteur réformé témoigne de la manière dont il a pu éviter de sombrer dans la haine.

Publié dans Portrait

La question de la haine et de la vengeance s'est violemment imposée à Antoine Schluchter au printemps 2013, quand sa fille a été assassinée par un récidiviste.

Publié dans Voir&Entendre

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Nouveau numéro Vivre

Agenda

Vers l'agenda