La haine est la réponse la plus ordinaire qui vient à l’esprit et au cœur quand une tragédie nous frappe. Antoine Schuchter a perdu l’une de ses filles en 2013, assassinée. Ce pasteur réformé témoigne de la manière dont il a pu éviter de sombrer dans la haine.

Publié dans Portrait

En mai 2013, l’assassinat de Marie a ému toute la Suisse romande. Son père, le pasteur Antoine Schluchter, publie un deuxième livre. En traversée : de la perte au procès retrace la vie intérieure et surtout les rencontres que ce pasteur réformé a faites suite au drame. Un livre fort, de quelqu’un qui a trouvé des ressources dans le Christ pour ne pas laisser à la haine, à la colère et à la culpabilité la possibilité de l’emporter.

Publié dans Voir&Entendre

La question de la haine et de la vengeance s'est violemment imposée à Antoine Schluchter au printemps 2013, quand sa fille a été assassinée par un récidiviste.

Publié dans Voir&Entendre

La vie ne s'arrête pas à la mort d'un enfant. C'est la conviction forte que partagent trois couples de chrétiens qui ont connu cette séparation douloureuse. Et qui croient en la résurrection.

Publié dans Actualité

Il est possible de survivre et de vivre à nouveau après le drame. Et de traverser l’épreuve avec Dieu. C’est ce dont témoigne Evelyne Schluchter, la maman de Marie, enlevée et assassinée en mai dernier.

Publié dans Actualité

Un pasteur réformé vaudois a vécu en mai dernier une tragédie. Antoine Schluchter et son épouse perdaient leur fille Marie, assassinée par un déséquilibré récidiviste. Quelques mois plus tard, ce pasteur de sensibilité évangélique monte en chaire pour prêcher sur le thème : « Tout le monde peut être aimé de Dieu, même l'ennemi ».

Publié dans Actualité

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Nouveau numéro Vivre

Agenda

Vers l'agenda