ONG évangéliques : nouvelle plateforme de financement participatif

Actualité

Avec plus de 20 ONG romandes, Interaction lance un site de financement participatif. Une quinzaine de projets humanitaires peuvent d’ores et déjà être soutenus en tapant : www.iGive2.Help.

Par Gabrielle Desarzens | le jeudi, 12 janvier 2017

De petits projets de développement durable, entre 3’000 et 15'000 CHF, sont proposés aux donateurs en ligne. « Le but est de toucher les personnes actives sur internet et les réseaux sociaux, commente son instigateur Jean-Daniel André. A terme, l’idée est de soumettre 200 projets dans les deux ans à venir. »

Recruter de nouveaux donateurs

Pour le chef de projet David Duperrex, il s’agit de recruter de nouveaux donateurs, les jeunes en particulier. « Aux ONG maintenant de se responsabiliser en fournissant par exemple de courtes vidéos... et en répondant aux messages postés ! »

Par cette plateforme « I Give 2 Help » (« Je donne pour aider »), Interaction surfe sur la vague du crowdfunding associatif, en train de se développer à tous crins. « Son intérêt ? Le public peut échanger à propos des différents projets ; ainsi, il se les approprie, les commente, les fait suivre à des amis... Bref, il leur donne vie », commente David Duperrex. 

Des ONG comme SME, CEMADEF, FHI, l’Association Jéthro ou Partage la vie propose des projets aux donateurs.

Gabrielle Desarzens

Découvrir le site « I Give 2 Help ».

  • Encadré 1:

    Le SME sur cette plateforme d’Interaction

    Le Service de missions et d’entraide (SME), le département des activités de développement de la FREE, est actif sur cette plateforme. Il propose de soutenir 5 apprentis coiffeurs dans l’acquisition de ce dont ils auront besoin pour travailler dans la coiffure : petit matériel (600.-), fauteuil (400.-), vélo (130.-), frais d’écolage (150.-)… Un projet qui avoisine les 10'900 francs.

    « Il est possible ainsi pour chaque donateur, explique Sylvie Balverde, secrétaire générale du SME, d’avoir un impact sur une vie. Grâce à une formation solide et un projet viable, porteur d’activités génératrices de revenus, les donateurs peuvent contribuer à redonner à une personne une dignité et une autonomie financière. »