Ne plus afficher ce bloc
Pour vous inscrire à notre mailing list, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous. La FREE s'engage à conserver ces emails pour son seul usage et à ne pas les transmettre à d'autres organismes.

Un pasteur évangélique renvoie dos à dos homophobie et acceptation inconditionnelle de l’homosexualité

Société "L'Amour mal aimé. Un regard chrétien sur l'homosexualité ", c'est la prise de position personnelle que vient de publier le pasteur évangélique Jean-Jacques Meylan...

Par lafree | le jeudi, 12 mai 2005

« L’Eglise est invitée à développer un discours responsable face à l’homosexualité comme face à toute autre forme de dysfonctionnement sexuel. » Pour Jean-Jacques Meylan, pasteur à l’Eglise évangélique de l’Oasis à Morges (AESR), ce discours responsable passe à la fois par un accueil bienveillant de la personne homosexuelle dans les Eglises et par un propos clair pour se démarquer des comportements promus par certains groupes de gays ou de lesbiennes.

Une acceptation à la portée symbolique inappropriée

Cette position, le pasteur Jean-Jacques Meylan, membre du conseil de la Fédération des Eglises et oeuvres évangéliques, la développe dans une brochure qu’il vient de publier : « L’Amour mal aimé. Un regard chrétien sur l’homosexualité ». Dans cette prise de positon personnelle, il souhaite promouvoir une éthique porteuse de vie. Jean-Jacques Meylan interpelle ainsi autant les homosexuels que les hétérosexuels. Par certains de leurs choix personnels, les uns et les autres risquent de défigurer le projet originel de Dieu. Il invite également à voter non le 5 juin prochain à la « Loi fédérale sur le partenariat enregistré entre personnes du même sexe ». Adopter une telle loi reviendrait à signifier symboliquement à l’ensemble du corps social que le couple homosexuel est une manière légitime de vivre la conjugalité, alors que l’urgence aujourd’hui est de favoriser la structure familiale, le lien social et une certaine survie de la société.

« Ne pas faire de l’homosexualité une obsession ! »

Dans son document, Jean-Jacques Meylan rappelle aussi qu’aucun être humain n’est exempt de péché. Il recommande aux chrétiens de ne pas faire de l’homosexualité une obsession. La Bible d’ailleurs n’évoque que peu l’homosexualité, elle qui consacre bien plus de textes à dénoncer l’injustice ou le mépris des plus démunis. Le pasteur de Morges rappelle aussi que les lieux d’écoute et d’accompagnement pour homosexuels se multiplient aujourd’hui en Suisse romande. Ils permettent à certains de repenser leur orientation sexuelle et même parfois de vivre une réconciliation et une restauration de leur personne.

Le document « L’Amour mal aimé. Un regard chrétien sur l’homosexualité » est accessible sur internet. Il peut être téléchargé sur le site : www.aesr.ch. Pour tout renseignement ou contact : Secrétariat de l’Union des Assemblées et Eglises évangéliques de Suisse romande : 021 823 23 23.

  • Encadré 1:

    Une prise de position pour nourrir le débat

    Les AESR n’ont pas pour habitude de donner une consigne de vote à l’approche d’un scrutin. Ce document ne revêt aucunement les couleurs d’une prise de position officielle de notre mouvement d’Eglises. Il est une prise position personnelle du pasteur Jean-Jacques Meylan qui, par ce travail, alimente le débat sur une question qui touche l’ensemble de notre société ainsi que nos Eglises.

Nos Eglises en Suisse romande

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Nouveau numéro Vivre

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

Les mercredis de l'été

  • Rediffusions
30 août
  • Nathanaël Bourgeois présente la chorale Psalmodie (Ciel ! Mon info)
  • « Köbi Julen : entre ciel et terre » (RéfleXions)

Le mercredi à 20h sur MaxTV